Méthode Montessori

Libérez le potentiel de l’enfant et vous transformerez le monde avec lui

Par Maria Montessori

maria-montessori-imgMaria Montessori, fondatrice de la pédagogie Montessori, est née en Italie en 1870. À l’adolescence, elle souhaitait devenir ingénieur, mais plus tard elle abandonna cette idée pour entreprendre des études de médecine. Elle devint une des premières femmes médecin d’Italie.
Elle poursuivit sa carrière dans le milieu de la santé mentale, où elle fut amenée à être en contact avec des enfants diagnostiqués comme pédagogiquement inférieurs à la normale, et exclus du système éducatif. Elle conçut du matériel spécifique pour les aider à apprendre par le mouvement et obtint des résultats remarquables.
Suite à cela, en 1907, elle accepta de prendre en charge les enfants du quartier très pauvre de San Lorenzo à Rome et créa la première « Maison des Enfants ». Là aussi, elle présenta le matériel qu’elle avait conçu et observa les enfants de très près en s’adaptant à leurs besoins de développement. Elle découvrit que sa méthode convenait également aux enfants d’âge pré-scolaire : ce fut une révélation !

Pour répondre aux demandes d’explications de sa «méthode» révolutionnaire, elle se mit à écrire au sujet de ses découvertes et à former les gens pour travailler avec les enfants suivant sa pédagogie. À partir de ce moment là, l’éducation devint sa vie et elle continua à développer des théories pédagogiques pour s’adapter à ce qu’elle observait chez les enfants.
Elle consacra le reste de sa vie à former, à enseigner et à faire des conférences dans le monde entier. Elle fut de plus en plus convaincue, grâce à cette éducation efficace pour la génération montante, que la paix universelle pouvait devenir une réalité.

Maria Montessori nous a transmis un merveilleux héritage: une philosophie de vie, une approche éducative unique, du matériel d’auto apprentissage ainsi qu’un système de formation des maîtres générant des adultes attentifs aux besoins de l’enfant, à son développement global et préoccupés de donner des bases solides pour la vie. Tout comme Maria Montessori, nous désirons que les enfants s’épanouissent et deviennent les artisans d’un monde meilleur.

L’ambiance

Ce mot a une réalité et une importance dans la pédagogie montessorienne, si bien qu’il a fini par devenir un concept. Il devient peu à peu le synonyme de classe avec toutefois une connotation particulière.

En aménageant des environnements d’apprentissage qui correspondent aux besoins et caractéristiques des enfants, ceux–ci font preuve d’une grande capacité de concentration lors de l’exercice de leurs activités. Non seulement ils apprennent les notions académiques avec facilité et enthousiasme, mais ils développent également l’estime de soi, l’autodiscipline, le respect pour les autres et pour leur environnement et adoptent une disposition calme et bien centrée.

La classe s’articule autour d’ateliers mis à la disposition des enfants , l’ambiance est naturellement calme et silencieuse. Chaque atelier est spécifique à un apprentissage.
L’ambiance doit pouvoir répondre à deux objectifs :

Aide-moi à faire par moi-même, le travail pour atteindre cet objectif est basé sur le savoir-faire et la confiance en soi. L’ambiance se doit de favoriser l’indépendance. L’éducateur dans l’aménagement de son environnement et au matériel proposé, aide l’enfant dans la construction de son indépendance. Le matériel est proportionné et adapté à la taille et à la force de l’enfant, tout comme le mobilier. Ce matériel va offrir à l’enfant la possibilité d’exercer des mouvements qui vont le conduire à l’indépendance. Dans l’ambiance il fait seul et a des gestes autonomes. L’éducateur est là pour offrir des gestes simples, nets et précis à l’enfant. Ces gestes vont permettre à l’enfant de s’organiser dans la vie, d’acquérir des gestes propres à son groupe social. D’où la réelle importance des activités de la vie pratique. Ces activités doivent être adaptées au pays, région dans laquelle se trouve la Maison des enfants. Les exercices de vie pratique travaillent sur un double niveau l’autonomie et l’indépendance.

Aide moi à être moi-même, le travail pour atteindre cet objectif est basé sur le savoir être et l’estime de soi. L’enfant va pouvoir choisir son travail selon son envie et son intérêt. Ce libre choix n’est pas initial et n’apparaît que progressivement, il est sur le chemin de la liberté intérieur de l’enfant. Pour être à même de choisir il faut être construit et avoir la capacité de faire des choix.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la pédagogie Montessori, vous pouvez aller sur le site de l’Association Montessori Suisse :http://www.montessorisuisse.ch/Pedagogie.htm